actions sociales/égalité H/F

Une plateforme pour lutter contre le sexisme

Fondée il y a un peu moins d’un an par  Clara Gonzales, Elliot Lepers et Caroline De Haas, la toute jeune plateforme Macholand est un réel outil au service de la lutte contre le discours sexiste qui continue, aujourd’hui encore, d’envahir nos médias : campagnes de publicité, sites internet, presse, etc.

Ici, il ne s’agit pas simplement de dénoncer, mais également de proposer des actions pour combattre, véritablement, ces relents de machisme. Cette plateforme est ouverte à toutes et à tous, et chacun(e) peut y contribuer. Journalter a testé cette initiative participative et vous raconte. 

Il y a une quinzaine de jours, des propos d’un sexisme particulièrement virulent, dénichés sur une page Facebook intitulée « Humour d’homme » (qui compte, et c’est peut-être le plus affligeant, plus de 130 000 abonnés) ont effectivement été reportés par Journalter à l’équipe de Macholand. Une étape ultra-simple: un formulaire en ligne accessible sur le site de Macholand à partir de l’onglet « Proposer une action » permet de signaler, d’une part, l’auteur (à condition qu’il soit possible de l’identifier, bien sûr), d’autre part, la teneur des propos.

En voici d’ailleurs quelques extraits bien piquants :

Screenshot_2015-07-11-00-10-13 Screenshot_2015-07-11-00-13-11

Screenshot_2015-07-11-00-07-44 Screenshot_2015-07-11-00-05-24

Une action a également été proposée pour contrer son rédacteur. Problème, le nombre limité de caractères (350) qui force le détecteur ou la détectrice de machos à synthétiser au maximum. La proposition d’action doit donc tenir en quelques lignes.

Pas de réponse depuis, mais le site a prévenu : « Notre petite équipe étudie toutes les propositions et un comité de rédaction décide de leur publication et de l’angle d’action. Nous recevons beaucoup de propositions, veuillez nous excuser pour le délai de réponse ».

Aujourd’hui, le fonctionnement de la plateforme et la réalisation des actions reposent sur le bénévolat. Et l’effectif en effet relativement réduit de l’équipe de Macholand (au total 4 personnes engagées dans la gestion du site) ne permet pas un traitement rapide des suggestions d’actions. Toutefois, en neuf mois seulement, près de 26 000 personnes ont pu participer à un peu plus de 40 actions.

On note également que, depuis mars dernier, et grâce à la participation de deux activistes féministes, Dilara Gürcü, turque, et Soudeh Rad, iranienne, la plateforme existe également dans deux autres versions, en turc et en persan.


Retrouvez les créateurs de Macholand sur Twitter :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s