actions sociales

La Plume Sociale

Journalter donne ce mois-ci carte blanche à l’une de ses toutes nouvelles rédactrices, Aurélie Bonnin. Aurélie nous parle ici de la création de sa petite entreprise, la Plume Sociale, un service d’aide sociale alternatif, ouvert à tous, à distance et à prix libre. 

Avant de devenir assistante de service social indépendante, je me levais tous les matins en me disant qu’un travail social alternatif était possible. Ayant exercé mon métier pendant une dizaine d’années en institution, je voulais créer un changement dans la manière de travailler et de penser le travail social. Je souhaitais aider les autres d’une manière nouvelle.

Prendre le temps pour chaque personne que j’accompagnais devenait primordial. Instaurer une relation d’aide en dehors de tous objectifs institutionnels, avec la liberté d’action que propose le travail social indépendant était devenu mon objectif, mon idéal.

Je me souviens encore de la lutte que j’avais dû mener au sein d’organismes, concernant la durée des entretiens sociaux. Je refusais de recevoir les usagers sur une durée prédéterminée de trente minutes. Cela me semblait incohérent et ne permettait pas de travailler dans la profondeur des situations. J’avais l’impression de les survoler, de travailler à la chaîne, dans l’urgence, de toujours courir après le temps. Dans d’autres structures où j’ai travaillé, je me souviens avoir été cantonnée à des missions restreignant drastiquement mes pratiques professionnelles. Travailler dans la globalité de la situation des usagers devenait compliqué puisque je devais passer le relais à d’autres assistantes sociales lorsque cela ne relevait plus de mes missions institutionnelles. Les personnes accompagnées multipliaient alors les interlocuteurs. Un travail social global devenait très compliqué. La rentabilité économique était devenue oppressante et pesante… Il fallait « remplir » les lits, prendre en charge toujours plus d’usagers en moins de temps…

Cela m’a poussée à réinventer ma façon d’exercer.

J’ai ainsi créé La Plume Sociale et suis devenue assistante de service social indépendante. La Plume Sociale, qu’est-ce que c’est ? C’est un service d’aide et d’accompagnement social, à distance. Basé sur trois grands services d’accompagnement, j’offre à travers La Plume Sociale une permanence d’écoute et de soutien, un accompagnement social et une aide à l’écriture. Avec une expertise auprès des seniors et personnes âgées, je m’adresse particulièrement à eux, mais reste également ouverte à tout public.

Une aide à distance

L’aide proposée s’adresse à tout le monde, sur tout le territoire français. Je sais combien il est parfois difficile d’accéder aux services souhaités lorsque les personnes vivent dans des endroits reculés. L’accompagnement social est donc proposé ici à distance : il suffit d’avoir un téléphone ou une connexion internet pour bénéficier de l’aide demandée. Les entretiens se déroulent par téléphone, chat ou visioconférence. L’outil de communication est choisi par la personne. Le fait de ne pas être confronté à un contact physique permet également à certaines personnes de passer le cap de l’appel et leur permettre de bénéficier de l’écoute dont elles ont besoin.

Payez ce que vous voulez

Je voulais aussi que cette aide puisse être à la portée de tous. Que chaque personne soit actrice de ses choix et puisse définir son propre tarif. C’est dans cette perspective que j’ai instauré le prix libre. Ce concept de paiement définit un modèle économique un peu différent, engagé, s’inscrivant dans une liberté mais aussi une responsabilité. La confiance en l’autre est le fondement de ce type de paiement. En effet, aucune grille tarifaire n’est déterminée mais la proposition est faite à la personne de payer ce qu’elle souhaite, en fonction de ses revenus et de sa satisfaction.

Écoute, soutien et accompagnement social

La permanence d’écoute et de soutien s’adresse à toutes les personnes ayant besoin de recevoir une écoute, des conseils, un soutien, des orientations sur des problématiques larges et diversifiées. Isolement, conflits familiaux, dépendances, perte d’un proche, sexualité sont des thèmes abordés au quotidien. J’accompagne aussi les personnes en matière d’orientation, d’ouvertures de droits… j’informe sur les dispositifs et fais un travail de médiation. Je réponds aux urgences et inscrit également mon travail dans la durée. Je suis les personnes à travers les difficultés qu’elles rencontrent et les aide à être actrices de leurs propres changements. Tous les entretiens sont soumis au secret professionnel.

Aide à l’écriture

Il s’agit pour moi d’aider la personne dans son acte d’écrire, de l’orienter, de l’accompagner, de la valoriser dans ce qu’elle a à dire, ce qu’elle a vécu et ce qu’elle souhaite transmettre à son entourage. Cela passe par l’accompagnement à la rédaction d’un récit de vie, d’une biographie. Pour les personnes âgées, pouvoir transmettre un témoignage de vie est un acte de transmission important, valorisant et dynamisant. J’apporte également une aide à l’écriture plus institutionnelle comme la rédaction de dossiers d’aide, demandes de recours, évaluations sociales, lettres à destination d’organismes, etc.

Aide aux étudiants

Pour tous les travailleurs sociaux en devenir, j’échange sur les réflexions qui les traversent, avant ou durant leurs formations et les soutiens également dans la réalisation de leurs écrits d’études.

Réflexion après quelques mois d’existence…

En tant que créatrice de ce projet, il m’a fallu endosser la casquette de différentes professions, ce qui n’a pas été chose facile. Toucher du doigt le métier de designer en créant le logo, d’informaticien par la maintenance du site internet, de prospecteur pour me faire connaitre, de comptable pour le chiffre d’affaire, de rédacteur pour faire connaitre mon expertise ; c’est un vrai challenge ! Je découvre également les réseaux sociaux auxquels je n’étais pas habituée. En constante formation, je pallie les manques de ma formation initiale en suivant des formations complémentaires… Cela demande beaucoup de travail, d’énergie et de persévérance. Mais le jeu en vaut la chandelle, et c’est le message que je souhaite transmettre à tous ceux qui désireraient un jour passer le cap.

La Plume Sociale a maintenant quelques mois de vie. Avec un peu de recul, les débuts sont concluants et encourageants. Dès les quinze premiers jours d’ouverture du site, les premières personnes ont commencé à prendre contact avec La Plume Sociale et à demander un accompagnement personnel. L’aide demandée s’inscrit pour la quasi-totalité dans la durée, gage de satisfaction, exprimée également par les personnes accompagnées. Des encouragements sont donnés concernant le prix libre, qui est très apprécié. Les gens jouent le jeu et c’est là un pari gagné pour la pérennité de ce projet. Le public qui sollicite La Plume Sociale n’est pas forcément senior, preuve que malgré une communication allant dans ce sens, tout public se saisit de cette aide. Les moyens de communication les plus utilisés sont le téléphone pour la majeure partie, mais aussi le chat et enfin les mails entre deux rendez-vous. Maintenant, il reste à faire connaitre La Plume Sociale pour que chacun puisse savoir que cette aide alternative existe !

Aurélie Bonnin

Assistante de service social indépendante

contact@laplumesociale.com | 04 27 04 61 66

www.laplumesociale.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s