actions sociales/actions solidaires/appel à bénévoles/rencontre

Migraction59, une aide citoyenne pour les migrants

Sophie Djigo, philosophe et autrice des Migrants de Calais – Enquête sur la vie en transit paru aux Editions Agone en 2016, a fondé en janvier 2018 le collectif d’hébergement citoyen Migraction59, un réseau militant engagé pour contrer la politique actuelle particulièrement dure à l’égard des migrants. Journalter a eu la chance de l’interviewer. Retour sur notre entretien.

Migraction59 permet d’apporter une aide immédiate et concrète aux migrants de Calais en transit vers l’Angleterre, en proposant un hébergement chez les particuliers le weekend pour  qu’ils puissent dormir dans un lit, se laver, échapper aux violences policières.

À l’heure actuelle, Migraction59 compte environ 1600 bénévoles, militants ou sympathisants.  L’action n’est pas encore assez significative pour avoir un impact au niveau étatique ou des collectivités mais c’est pourtant bien l’objectif principal de ces actions. Sophie Djigo évoque le modèle belge : « Nous avons en tête ce qui se passe en Belgique actuellement : le mouvement est beaucoup plus important, on dénombre près de 40 000 personnes qui hébergent 600 migrants, le jour, la nuit (…) L’action a pris une telle ampleur qu’elle a permis un retentissement au niveau politique et un financement a pu être dégagé pour ouvrir des centres d’accueil ». Migraction59 a opéré un rapprochement avec le Réseau solidaire d’Amiens, mais il est difficile de s’organiser à l’échelle nationale. « La conception du collectif est horizontale, bien souvent il n’y a pas de référent et cela ne facilite pas la mise en relation » nous explique Sophie. Et pourtant, les pratiques d’hébergement citoyen existent, partout en France.

Pour élargir les actions et trouver de nouveaux bénévoles, le collectif s’appuie essentiellement sur le bouche-à-oreille, mais la visibilité dans les médias est également souvent un bon moyen de sensibiliser. Cependant, et même si les actions de Migraction59 ont été plutôt bien couvertes par les médias locaux ou régionaux (France 3 Région, France 2 Nord…), aucune diffusion n’a pour l’instant été réalisée au niveau national. « Des journalistes motivés de certains médias nationaux nous ont contactés, mais il se heurtent systématiquement à leur Rédaction ».

migraction.jpg

Migraction organise régulièrement des rencontres. Ici à la brasserie l’Alto-Post à Lille, en mai dernier.

 

Alors que nous évoquons le fait que certaines personnes peuvent hésiter à s’engager, notre interlocutrice répond : « Oui, les gens ont peur de l’inconnu et il y a, en France, une vraie culture de la porte fermée : on s’enferme, on se barricade… Il faut expliquer que la peur est de l’autre côté : les migrants – dont beaucoup de jeunes isolés – sont victimes d’une politique brutale, marginalisés, et ils ne parlent pas la langue… ». Migraction59 organise des activités collectives le dimanche et rend ainsi visibles les situations d’hébergement, les rencontres entre locaux et migrants. « C’est souvent là que les barrières tombent » conclut-elle.

Pour soutenir le collectif et aider les migrants, vous pouvez, si vous habitez dans la Métropole Lilloise et sa région, transporter et/ou héberger les exilés de Calais le weekend.


Pour en savoir plus :

La page Facebook de Migraction59

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s